Gonio-implant

Geste technique : La mise en place d’un gonio-implant

Par le Dr Aure-Eline GRILLOT, clinicienne du service d’ophtalmologie du CHV Frégis

Geste technique : La mise en place d’un gonio-implant

Le placement de gonio-implants permet à l’humeur aqueuse d’être évacuée hors de la chambre antérieure en particulier en région sous conjonctivale. Comme expliqué dans le résumé d’article précédent, les implants actuels correspondent à une plaque de silicone, polypropylène ou polyéthylène placé en région sous conjonctivale reliée à un tube de silicone pénétrant dans la chambre antérieure de l’oeil (Fig 1). Un des systèmes les plus utilisées en médecine vétérinaire sont les valves d’Ahmed.

Fig.1: exemple de valve d'Ahmed

La conjonctive est incisée en région périlimbique supéro-temporale. Une poche sous conjonctivale est aménagée par dissection. L’implant est mis en place entre le muscle droit dorsal et le muscle droit latéral (Fig 2). La tubulure est sectionnée en fonction de l’anatomie de l’animal pour ne pas être ni trop courte ni trop longue afin de ne toucher ni la cornée ni l’iris. La tubulure est placée dans la chambre antérieure après tunnelisation de la sclère à l’aide d’une aiguille de 23 à 20G (Fig 3). Un volet scléral est parfois réalisé au préalable puis suturé autour de la tubulure pour protéger le site d’entrée (Fig 4). L’implant est fixé à la sclère par deux points de suture de part et d’autre de la plaque et par un point en x sur la tubulure à l’aide d’un fil non résorbable. La conjonctive est suturée avec des fils résorbables. L’intervention peut être couplée à une procédure de cyclophotocoagulation (1).

Figure 2 et figure 3
Figure 4 et figure 5

Le taux de maintien de la vision rapporté peut atteindre jusqu’à 92% à un an en fonction des études (2, 3). La complication principale consiste en une perte de perméabilité du dispositif par obstruction de la tubulure ou par défaut d’absorption de l’humeur aqueuse en région conjonctivale par la formation d’un processus fibrotique autour de l’implant.

En conclusion : Les différentes techniques médicales et chirurgicales disponibles en médecine vétérinaire ne permettent pas de guérir le glaucome. Elles ont pour but le maintien de la pression intra-oculaire dans des valeurs physiologiques pour une conservation d’un oeil visuel et confortable le plus longtemps possible. Grâce aux différents traitements disponibles, le maintien de la vision pendant plusieurs années peut être espéré.

Bibliographie :

(1) Sapienza J, van der Woerdt A. Combined transscleral cyclophoto-coagulation and Ahmed gonioimplantation in dogs with primary glaucoma: 51 cases (1996–2004). Vet Ophthalmol.2005;8(2):  121-127

(2) Saito A, Kazama Y, Iwashita H, et al. Outcome of anterior chamber shunt procedure in 104 eyes of dogs (abstract). 48th Annual Conference of the American College of Veterinary Ophthalmologists. 2017; 41

(3) Westermeyer HD, Hendrix DV, Ward DA. Long-term evaluation of the use of Ahmed gonioimplants in dogs with primary glaucoma: nine cases (2000–2008). J Am Vet Med Assoc. 2011;238:610-617

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

En cas d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00