Pathologie chien > Nos infos santé chien > Syndrome de dilatation torsion de l\'estomac chez le chien
         

Syndrome de dilatation torsion de l'estomac chez le chien

Par Cyrill Poncet, vétérinaire au CHV Frégis
Spécialiste en Chirurgie, Diplomé de l'ECVS

Qu’est-ce que la dilatation-torsion de l’estomac chez le chien ?

Le syndrome de dilatation torsion de l’estomac (SDTE) est une affection qui débute avec la distension de l’estomac par des aliments, des liquides comme l’eau de boisson, ou par de l’air en raison d’une respiration haletante. L’estomac peut ensuite tourner sur lui-même (en général dans le sens des aiguilles d’une montre) lorsqu’il est dilaté. La voie d’entrée de l’œsophage et la voie de sortie vers l’intestin sont occlues et les aliments, liquides et air ne peuvent ressortir. Des efforts de vomissement non productifs s’ensuivent.

En raison de la distension et de la torsion de l’estomac, l’apport sanguin peut être bloqué et une partie ou l’intégralité de la paroi de l’estomac peut nécroser. Le risque de nécrose gastrique est d’autant plus grand que le délai avant la prise en charge a été long.

Une autre conséquence est l’occlusion de la veine cave qui ramène le sang de tout l’arrière du corps et entraîne un choc de l’animal. Le choc est une situation dans laquelle une perfusion insuffisante des organes est fatale si elle n’est pas traitée.

Quels sont les signes d’appel de la dilatation-torsion d’estomac chez le chien?

De nombreuses races de grands et très grands chiens sont prédisposées à cette affection : Akita Inu, Bassets Hound, Berger Allemand, Boxer, Dogue Allemand, Irish Wolfhound, Labrador retriever, Saint Bernard, Setter Irlandais. A titre d’exemple, plus de 30 % des Dogues Allemands présentent un épisode de dilatation-torsion d’estomac au cours de leur vie. Mâles comme femelles sont touchés de façon égale. Les signes cliniques sont des signes d’agitation et d’anxiété de l’animal, des efforts improductifs de vomissements, une distension abdominale, une pâleur des muqueuses (par exemple celles des babines et gencives), une fréquence cardiaque très élevée et un pouls très faible. Les animaux en SDTE sont généralement très faibles et nécessitent un traitement agressif immédiat.

Quel est le traitement de la dilatation-torsion d’estomac chez le chien ?

Des voies veineuses sont mises en place, des perfusions et médicaments sont administrés afin d’essayer de contrer l’état de choc. Des procédures de décompression sont mises en œuvre en parallèle et dans l’urgence, consistant en la mise en place d’un trocart (grosse aiguille ou cathéter) afin de décomprimer l’estomac des gaz accumulés (gastrocentèse). Un anesthésique est administré et un tube et passé dans l’estomac via l’œsophage afin de vider l’estomac au maximum et de le rincer.

Quand son état le permet, l’animal est opéré rapidement. Sinon l’opération est réalisée quelques heures après réanimation médicale en soins intensifs. Lors de la chirurgie, des signes de nécrose sont recherchés sur les organes. L’estomac est repositionné et est ancré sur le coté droit de l’abdomen pour éviter toute récidive (gastropexie). Parfois, une zone de nécrose est décelée sur l’estomac et nécessite son ablation (gastrectomie). Lorsque trop d’estomac est touché, le pronostic devient désespéré et l’euthanasie de l’animal est recommandée. Si l’estomac n’a pu être vidé par le tube œsophagien, ou s’il contient des corps étranger il est alors ouvert pour être vidé (gastrotomie).

Parfois la rate est également tordue et des caillots sanguins se sont développés dans ses vaisseaux. L’ablation de la rate (splénectomie) est alors nécessaire. Les chiens peuvent vivre normalement sans rate.

L’animal peut aussi présenter des troubles du rythme cardiaque. Ils sont présents dans environ 40% des cas si un problème de rate nécessite son ablation. Ces troubles peuvent être mortels et nécessitent un traitement particulier.

Quels sont les risques et les complications possibles ?

Comme lors de toute chirurgie, des complications peuvent survenir.

Bien que rare, un décès lors de l’anesthésie peut survenir. C’est pourquoi il est parfois préférable de réanimer l’animal en soins intensifs avant d’envisager une intervention chirurgicale. Grâce à l’utilisation de protocoles anesthésiques modernes sécuritaires et d’appareils de monitorage (ECG, oxymétrie pulsée, suivie de la pression sanguine…), le risque est minimisé.

L’infection est une complication peu fréquente puisque des techniques de stérilité stricte sont utilisées pendant l’intervention et que des antibiotiques sont administrés.

Les arythmies cardiaques sont en revanche des complications courantes et peuvent survenir jusqu’à plusieurs jours après l’opération, et peuvent devenir mortelles lorsque leurs fréquences devient trop importantes.

Lors de défaillance multiorganique, des troubles de la coagulation et souvent la mort  peuvent survenir.

Le lâchage de l’attache de l’estomac sur la paroi (gastropexie) survient dans moins de 5% des cas avec une technique adaptée.

Des récidives de dilatation de l’estomac peuvent survenir malgré la gastropexie, peu fréquentes, elles sont dues à un défaut fonctionnel du muscle de l’estomac. Des médicaments peuvent être administrés. L’aspect clinique est similaire au syndrome de dilatation-torsion de l’estomac, mais l’estomac ne se tord pas, rendant l’affection moins grave.

Du fait de la grande variabilité de l’état des animaux présentant un syndrome de dilatation-torsion de l’estomac, il est difficile de prévoir si votre animal va présenter des complications postopératoires. En général, les animaux avec une nécrose gastrique se portent beaucoup moins bien que ceux avec un traumatisme minimal présentés peu de temps après les premiers signes cliniques.

Comment se déroule la chirurgie préventive (gastropexie) de la dilatation-torsion d’estomac chez le chien?

Une chirurgie préventive peut être réalisée afin de minimiser les risques de dilatation-torsion d’estomac chez les races à risque. Les Dogue Allemands sont les plus à risque et une étude montre que plus de 30% d’entre eux dilatent au moins une fois durant leur vie.

Cette chirurgie peut être réalisée par laparoscopie par deux petites incisions avec l’aide d’une caméra. La chirurgie peut être faite dès l’âge de 6 mois et peut être associée à une stérilisation (sous laparoscopie également chez la chienne). Elle présente peu de risques, le temps anesthésique et l’hospitalisation sont plus courts, et le coût moindre que lors de syndrome de dilatation-torsion de l’estomac.

La prise en charge de votre animal

Dès sa présentation à l’hôpital, votre chien est immédiatement pris en charge par notre équipe médicale, présente 24h/24. Le syndrome de dilatation-torsion est une réelle urgence, stabiliser votre animal est notre priorité. Des voies veineuses sont mises en place (à l’aide de cathéters), des perfusions et des médicaments sont administrés afin d’essayer de contrer l’état de choc. La douleur de votre animal est immédiatement soulagée à l’aide de morphine. Si une détresse respiratoire est présente une complémentation au masque à oxygène est effectuée. De manière concomitante, des procédures de décompression sont mises en œuvre, consistant en la mise en place d’un trocart (grosse aiguille ou cathéter) afin de décomprimer l’estomac des gaz accumulés (gastrocentèse).

Un anesthésique est administré et un tube est passé dans l’estomac via l’œsophage afin de vider l’estomac au maximum et de le rincer. Quand son état général le permet, l’animal est opéré rapidement après l’admission. Sinon une réanimation médicale est poursuivie et l’intervention est différée de quelques heures afin de limiter les risques anesthésiques.

Un monitoring permanent de votre chien est mis en place : surveillance ECG, pression artérielle, température, fonction respiratoire. Les arythmies cardiaques sont des complications fréquentes et une surveillance de minimum 48 heures est nécessaire.

En fonction de l’état général de votre animal, sans complication post-opératoire, il pourra rentrer à la maison après 2 à 4 jours suivant l’intervention chirurgicale.

 

Schéma permettant de comprendre le
phénomène de dilatation-torsion d’estomac chez le chien
(© PUJOL E, PONCET C, EMV, 3000, 2010)

Radiographie de l’abdomen montrant une dilatation de l’estomac (forme ronde noire au centre). L’examen approfondi permet de conclure à une dilatation associée à une torsion complète de l’estomac.

Les chiens de grande race sont prédisposés au syndrome dilatation d’estomac : Dogue Allemand, Berger Allemand, Berger Belges, Boxer… Il est important pour les propriétaires de ces races de connaître les premiers signes cliniques.

La prise en charge d’une dilatation d’estomac est lourde et nécessite des moyens techniques et humains importants.

Vue per-opératoire d’une dilatation avec torsion de l’estomac. Une souffrance importante avec des signes de nécrose est notée.

Un monitoring complet permet de contrôler tous les paramètres de l’organisme et de contrôler les risques per-opératoires et post-opératoires.

La fixation préventive de l’estomac (gastropexie) sous coelioscopie est une technique mini-invasive qui permet de prévenir le risque de dilatation-torsion d’estomac au cours de la vie de l’animal.

Les soins post-opératoires

Les recommandations et les soins post-opératoires vous seront expliquer par un vétérinaire au moment de la sortie de votre animal. Un compte rendu détaillé vous sera rendu à cette occasion. En cas de problème ou de questions vous pourrez joindre en permanence une infirmière et un vétérinaire par téléphone. Notre hôpital est ouvert sans interruption, 24h/24, 7j/7.

Le pronostic

Lors de prise en charge rapide et associant tous les soins intensifs nécessaires, 90% des chiens traités et opérés survivent. Si au moment de l’intervention une portion de l’estomac est nécrosée, les chances de survie diminuent et sont environ de 50%

  1. Pujol E, Poncet C. Syndrome dilatation-torsion d’estomac chez le chien. EMC (Elsevier Masson SAS Paris), Vétérinaire, chirurgie générale, 3000, 2010.
  2. Hedlund C.H, Welch Fossum T (2007). Surgery of the digestive system. Small animal surgery. Third edition, Mosby Elsevier, St Louis, 427-433
  3. Cornell K (2012). Digestive system : stomach. In Veterinary Surgery. First edition (Tobias & Jonhston), Saunders CO, St Louis, 1484-1512

Pour toute information supplémentaire ou pour contacter un vétérinaire spécialiste,

cliquez ici.

http://bit.ly/1TefESP

Glossaires
Auteur
Dr Poncet
Service chirurgie

La dilatation de l’estomac est une maladie sérieuse et potentiellement fatale si un traitement n’est pas mis en œuvre en extrême urgence.

Les signes cliniques les plus fréquents sont des signes d’agitation de l’animal, des efforts de vomissements, une distension de l’abdomen, une pâleur des muqueuses (par exemple celles des babines et gencives), une fréquence cardiaque très élévée et un pouls très faible.

Une décompression d’urgence de l’estomac est nécessaire, puis une fixation chirurgicale de ce dernier sur la paroi abdominale permet d’éviter les récidives.

Le pronostic de la dilatation-torsion d’estomac après une prise en charge médicale lourde et après intervention chirurgicale est de 90%.

Une chirurgie préventive mini-invasive –réalisable sous coelioscopie- est possible et conseillée chez les chiens dont la race est prédisposée à cette affection.

CNIL | Informations Légales | Contacts | Plan du site | Offres d'emploi | © Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis