Dysplasie temporo-mandibulaire

Découvrez les symptômes et le traitement de la Dysplasie temporo-mandibulaire chez le chien

Qu’est-ce que la dysplasie temporo-mandibulaire chez le chien ?

La dysplasie temporo-mandibulaire chez le chien, parfois aussi appelée luxation temporo-mandibulaire, est une anomalie congénitale du développement de l’articulation de la mâchoire, aussi appelée articulation temporo-mandibulaire. Cette anomalie résulte en une subluxation de l’articulation.

La cause de cette affection est inconnue. Elle touche souvent un seul côté de la mâchoire et affecte principalement les jeunes chiens adultes.

Points Importants

  • La dysplasie temporo-mandibulaire est une anomalie congénitale de l’articulation de la mâchoire.
  • Les symptômes peuvent apparaître dès 6 mois, et certaines races de chien sont plus à risque.
  • Le blocage de la gueule ouverte est le symptôme principal.
  • Le diagnostic peut se faire manuellement et par radiographie, mais le scanner reste l’examen de choix permettant un diagnostic définitif dans tous les cas.
  • La réduction peut se faire manuellement sous anesthésie générale, mais les risques de récidives sont beaucoup plus faibles à la suite d’une chirurgie.

Prédispositions raciales à la dysplasie temporo-mandibulaire chez le chien 

Certaines races sont considérées comme présentant une prédisposition telles que : Basset hound, Boxer, Golden retriever, Saint-Bernard, Setter irlandais,

Chez les Cavalier King Charles, Pékinois, Teckel, cette anomalie anatomique peut être asymptomatique.

Signes cliniques de la dysplasie temporo-mandibulaire chez le chien 

Les symptômes peuvent survenir dès l’âge de 6 mois sous la forme du blocage de la bouche en position ouverte, le plus souvent après un bâillement.

Plusieurs autres symptômes sont associés : douleur, bâillements répétés, grincement de dents, refus de s’alimenter.

Le blocage de la bouche en position ouverte est le plus souvent de courte durée (variant de quelques secondes à 30-60 minutes) et apparaît de manière aléatoire avec une fréquence qui augmente au cours du temps.

Crane de chien atteint d’une dysplasie temporo-mandibulaire. L’aspect de l’articulation de la mâchoire est anormal (flèche verte), avec le processus coronoïde mandibulaire (flèche rouge) qui est bloqué à l’extérieur de l’arcade zygomatique (flèche bleue)

Si le blocage n’est pas corrigé spontanément par l’animal, la réduction se fait manuellement sous anesthésie.

L’affection devenant chronique, on observe alors une fonte des muscles masticateurs donnant souvent un faciès très particulier à l’animal.

Comment confirmer le diagnostic de la dysplasie temporo-mandibulaire chez le chien ?

L’examen clinique général ne montre généralement aucune anomalie.

Lorsque le chien est présenté au moment d’une crise, la bouche est bloquée en position ouverte. Le diagnostic se fait alors par la palpation des articulations de la mâchoire.

Lorsque la dysplasie temporo-mandibulaire est présente depuis longtemps, les muscles masticateurs sont peu développés mais une fibrose des tissus environnants ainsi qu’une inflammation chronique peuvent s’installer : la palpation des repères osseux devient alors plus difficile.

Une manipulation de la mâchoire sous sédation ou sous anesthésie est souvent nécessaire.

Des radiographies du crâne peuvent mettre en évidence cette affection mais de nombreuses incidences sont nécessaires et l’interprétation des images est très difficile.

Le scanner est l’examen de choix pour le diagnostic, mais aussi pour évaluer les modifications engendrées par cette instabilité articulaire (développement d’arthrose).

Lors d’un diagnostic précoce, les anomalies peuvent être plus subtiles. Il faut alors réaliser le scanner lors d’un épisode de crise durant lequel la bouche est bloquée en position ouverte.

Traitement de la dysplasie temporo-mandibulaire chez le chien 

Il se fait sous anesthésie générale par des manipulations appropriées de la mandibule destinées à replacer l’articulation dans sa position normale. On place ensuite une muselière pour empêcher le chien d’ouvrir trop grand sa bouche et éviter ainsi une rechute immédiate. Cependant, une récidive à long terme est courante.

Lors de luxations fréquentes, le traitement est chirurgical et deux techniques sont possibles (résection partielle de l’arcade zygomatique ou résection du processus coronoïde mandibulaire)

Radiographie de l’articulation de la mâchoire chez un chien de race Labrador atteint d’une dysplasie temporo-mandibulaire. L’aspect de l’articulation de la mâchoire (flèche) est anormal

Pronostic de la dysplasie temporo-mandibulaire chez le chien 

Après réduction manuelle, il y a une récidive dans 50 % des cas.

Suite à une résection chirurgicale, les risques de récidives sont beaucoup plus faibles.

 

AUTEUR

DR RAGETLY, Spécialiste en chirurgie

Retour
Contactez-nous

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

Détails d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00