Calcul urétéral chez le chat

Calcul urétéral et obstruction de l’uretère chez le chat

Qu’est ce qu’une obstruction de l’uretère chez le chat ?

L’obstruction de l’uretère chez le chat correspond à une impossibilité pour le rein à évacuer les urines jusqu’à la vessie, en raison de l’obstruction du « tuyau » reliant le rein à la vessie, appelé uretère. Cette obstruction est due le plus souvent à la présence d’un petit caillou rejeté par le rein et venant boucher subitement l’uretère. On parle alors d’urolithiase avec obstruction urétérale.

Il ne faut pas confondre cette affection avec l’obstruction de l’urètre, également fréquente chez le chat et en rapport avec des calculs dans la vessie. On parle alors de lithiase urétrale ou vésicale. Les deux affections peuvent coexister.

Les obstructions urétérales sont maintenant bien décrites chez le chat et leurs incidences semblent en nette augmentation ces dernières années. Dans 98% des cas, les calculs urétéraux sont composés d’oxalate de calcium ce qui rend leur dissolution impossible par traitement médical ou alimentation spécifique.

La levée rapide de l’obstruction urétérale est primordiale pour éviter l’installation ou l’aggravation de lésions rénales irréversibles. Une prise en charge médicale rigoureuse et une approche chirurgicale adaptée laissent enfin entrevoir des solutions pour ces situations délicates.

Points Importants

  • L’obstruction urétérale est une urgence médicale chez le chat
  • Un diagnostic précoce permet de protéger la fonction rénale
  • Le traitement médical fonctionne dans 15% des cas environ seulement
  • La chirurgie consistant à placer un système de dérivation entre le rein et la vessie (SUB) est actuellement la technique de choix

Comment suspecter une obstruction de l’uretère chez le chat ?

Une obstruction urétérale peut être suspectée dans plusieurs circonstances cliniques chez le chat : anorexie, abattement, signes de douleurs (miaulements, positions inhabituelles). Les signes cliniques sont souvent frustres. C’est pourquoi il est important de consulter le vétérinaire rapidement pour qu’il puisse réaliser les tests diagnostiques nécessaires.

Lorsque l’obstruction est unilatérale, cette phase de douleur peut passer inaperçue et ce n’est que lors d’une obstruction survenant sur le deuxième rein que la première obstruction est découverte. Il est donc important lors de douleur abdominale frustre de faire systématiquement réaliser une échographie abdominale.

Echographie préopératoire, montrant une dilatation pyélique en raison d’une obstruction urétérale chez un chat (calcul)

Comment diagnostiquer une obstruction de l’uretère chez le chat ?

Dans ce contexte clinique, un examen radiographique abdominal permet de déceler la présence de calculs ancrés dans l’uretère et un examen échographique permet de confirmer leur implication.

Une obstruction urétérale doit également être évoquée lors d’insuffisance rénale aiguë. Mais attention, un bilan sanguin avec un taux d’urée (et de créatinine) normal ne permet pas d’exclure une obstruction unilatérale. L’autre rein fonctionnant normalement, les paramètres sanguins ne sont alors pas modifiés.

Comment traiter l’obstruction de l’uretère chez le chat ?

La prise en charge initiale est médicale. Elle vise à corriger les désordres hydro-électrolytiques et à tenter de forcer le passage du calcul.

La désobstruction peut être obtenue médicalement dans 15% des cas seulement.

Le traitement initial consiste à mettre l’animal sous perfusion intraveineuse 24 heures sur 24 en y associant des spasmolytiques.

Si la désobstruction n’est pas obtenue dans les 48 heures, une approche chirurgicale sera rapidement conseillée. En effet, la persistance de l’obstruction induit des lésions rénales qui deviennent rapidement irréversibles.

Système de dérivation appelé SUB avec tous ses accessoires avant mise en place. Il est destiné à traité les obstructions urétérales du chat.

Quelles sont les solutions chirurgicales pour traiter l’obstruction de l’uretère chez le chat ?

Plusieurs techniques chirurgicales ont été décrites incluant urétérectomie, urétérotomie, stent urétéral, SUB ou même néphrectomie.

La néphrectomie est à éviter en raison du risque d’insuffisance rénale et d’urolithiase obstructive sur l’autre rein chez ces chats atteints de maladie rénale chronique.

La chirurgie urétérale (urétérotomie et urétérectomie) est particulièrement délicate et les risques importants de complications post-opératoires ont laissé place aux techniques de dérivation urinaire.

Radiographie de profil post-chirurgicale chez un chat opéré pour obstruction de l’uretère. Le système SUB en place relie le rein à la vessie et permet une libération de l’urine.

Une étude de suivie à long terme au CHV Frégis sur plus de 30 cas de stents urétéraux a montré des taux de réussite importants à court terme mais laissent entrevoir certaines complications à moyen terme en rapport avec la présence du stent dans les voies urinaires (infection des voies urinaires, obstruction du stent, cystite chronique, etc). Ainsi notre choix s’est porté depuis début 2014 vers une nouvelle technique de dérivation non invasive des voies urinaires : Le SUB (Subcutaneous Ureteral ByPass), un système de dérivation de l’uretère.

Le SUB (Subcutaneous Ureteral ByPass) est un système de dérivation de l’uretère. Posé de façon peu invasive unilatéralement ou bilatéralement, il permet une restauration rapide de la perméabilité des voies urinaires avec une bonne tolérance à moyen terme. Même si ce système peut paraître complexe (actuellement importé des Etats-Unis) avec la nécessité d’une grande expertise, il présente de nombreux avantages et reste à ce jour la technique de choix pour le traitement de la plupart des obstructions urétérales chez le chat.

RÉFÉRENCES

Boursier JF, Poncet C. Utilisation du stent dans le traitement de l’obstruction urétérale chez le Chat. Pratique Vet (2013) 48 : 500-504

Rincon R. Ragetly G. Poncet C. Urétérolithiase récidivante. Pose d’un SUB urétéral. L’essentiel (2014). p43-45.

Aertens A. Poncet C. Complications and long-term outcome of 29 ureteral stenting in cats treated for ureteral obstruction secondary to calculi. 23th ECVS congress, Copenhagen 2014.

Retour

Informations pratiques

Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis

Retour
  • Lun
    9h00 à 19h00
  • Mar
    9h00 à 19h00
  • Merc
    9h00 à 19h00
  • Jeu
    9h00 à 19h00
  • Vend
    9h00 à 19h00
  • Sam
    9h00 à 19h00
  • Dim
    Urgences seulement

En cas d'urgence

Veuillez appeler :

01 49 85 83 00
Retour

Adresse de la clinique

43, avenue Aristide Briand 94110 Arcueil
retrouvez-nous sur Google Maps
Retour

Veuillez appeler ce numéro en cas d'urgence :

01 49 85 83 00