Nos infos races  >   Chien  >   Berger allemand
Races de chiens : Berger allemand

 


Les maladies et la santé du Berger allemand

Le Berger Allemand appartient au groupe I : Chiens de Berger, Chiens de Bouvier (sauf Chiens de Bouviers Suisses)

En 2015, le Livre des Origines Français (LOF) a enregistré 10751 inscriptions, ce qui en fait toujours la race la plus importante de la population canine française.

Cette race, très répandue dans le monde a été particulièrement étudiée et les publications scientifiques sont très nombreuses, ce qui n’en fait pas pour autant une race fragile, les Bergers allemands ayant même une longévité supérieure à beaucoup d’autres races.

Particularités physiologiques chez le Berger allemand

Chaleurs chez la chienne
Chez la chienne Berger allemand, les chaleurs peuvent revenir tous les 4 à 5 mois. (Feldman and Nelson 1996)

Réponse éosinophilique exacerbée
Une production excessive d’éosinophiles lors de certains stimuli est décrite et peut être normale chez le Berger allemand. (Lilliehöök et al 2000)

Cancérologie : cancers et tumeurs

Adénocarcinome du sac anal
Le Berger allemand présente une prédisposition à l’adénocarcinome du sac anal, à un âge moyen de 10,2 à 10,8 ans. Certaines études rapportent une prédisposition des femelles. (Goldschmidt and Shofer 1992 ; Goldschmidt and Mcmanus 2000 ; Bennett et al. 2002)

Cystadénocarcinome rénal
Chez le Berger allemand, une forme héréditaire selon un mode autosomal et dominant est décrite avec un âge moyen au moment du diagnostic de 8,2 ans. L’affection est associée à une dermatofibrose nodulaire et chez la femelle, à de possibles léiomyomes de l’utérus. (Lium and Moe 1985 ; Castellano et al. 2000)

Fibrome cutané
Le Berger allemand est considéré comme prédisposé au fibrome cutané, avec un âge moyen de 8,4 ans. (Goldschmidt and Mcmanus 2000)

Hémangiome cutané
Certains auteurs considèrent le Berger allemand comme une race à risque, avec un âge moyen de 8,7 ans. (Goldschmidt and Shofer 1992 ; Goldschmidt and Mcmanus 2000)

Hémangiosarcome
Le Berger allemand est considéré comme la race la plus prédisposée à l’hémangiosarcome dans de nombreuses localisations (rate, foie, poumon, cœur, …) avec un âge moyen de 10 ans. (Brown, Patnaik and Mac Ewen 1985 ; Ng and Mills 1985 ; Prymak et al. 1988 ; Pastor 2002)

Hémangiosarcome cutané
Certains auteurs considèrent le Berger allemand comme une race à risque, avec un âge moyen de 9,6 ans. (Goldschmidt and Shofer 1992 ; Goldschmidt and Mcmanus 2000)

 

Métastases d’un hémangiosarcome cutané
chez un chien (© Dr Vét D Héripret)

 

Insulinome
Le Berger allemand présente une prédisposition, en particulier chez les chiens d’âge moyen ou les chiens âgés, mais la maladie reste rare. (Caywood et al. 1988 ; Feldman and Nelson 1996 ; Lorenz 2002)

Kérato-acanthome (ou épithelioma intra-cutané kératinisant)
Le Berger allemand est considéré comme une race prédisposée par certains auteurs, avec un âge moyen de 7,3 ans. (Goldschmidt and Shofer 1992 ; Goldschmidt and Mcmanus 2000)

Myxosarcome
Le Berger allemand est considéré comme une race à risque pour le myxosarcome avec un âge moyen de 9,9 ans (Goldschmidt and Shofer 1992)

Thymome
Certains auteurs considèrent que le Berger allemand est prédisposé au thymome, en particulier les sujets d’âge moyen ou avancé. Néanmoins, cette tumeur du thymus reste rare. (Aronsohn 1985 ; Day 1997)

Trichoépithéliome
Le Berger allemand est considéré dans une étude comme une race de chien à risque, avec un âge moyen de 8,6 ans. Le trichoépithéliome reste néanmoins une tumeur de la peau rare et surtout localisée sur le dos, le tronc ou les membres. (Scott and Anderson 1991 ; Goldschmidt and Mcmanus 2000)

Tumeur des cavités nasales
Une prédisposition du Berger allemand est rapportée avec un âge médian de 9 ans et sur-représentation des mâles. (Patnaik 1989)

Tumeur des glandes sudoripares
Le Berger allemand est considéré comme une race de chien prédisposée aux adénomes et adénocarcinomes des glandes sudoripares, avec un âge moyen de 9,5 ans pour les adénomes et de 10,5 ans pour les adénocarcinomes. (Goldschmidt and Shofer 1992 ; Goldschmidt and Mcmanus 2000).

Tumeur du cortex surrénalien
Le Berger allemand est une race prédisposée avec légère sur-représentation des femelles. (Reusch and Feldman 1991)

Tumeur testiculaire
Le Berger allemand est considéré comme une race prédisposée avec un âge moyen de 9 à 11 ans. Une étude rapporte un risque plus élevé de séminome. (Hayes and Pendergrass 1976 ; Sapierzynski et al. 2007)

Cardiologie : cœur et maladies cardiaques

Arythmie ventriculaire congénitale
Cette affection est décrite chez le Berger allemand aux USA et en Grande-Bretagne notamment, sous une forme familiale (Moïse and Gilmour 1992)

Dysplasie mitrale
Chez le Berger allemand, une prédisposition pour la dysplasie de la valve mitrale, malformation congénitale du cœur, est rapportée avec un risque relatif de 2,6. Les mâles sont plus concernés. Une origine héréditaire est suspectée. (Matic 1988)

Dysplasie tricuspidienne
Chez le Berger allemand, les mâles sont prédisposés et le risque relatif par rapport à la population canine générale est de 3,1. (Tidholm 1997 ; Buchanan 1999)

 

Echocardiographie et Doppler continu chez un chien Berger allemand atteint d’une dysplasie tricuspidienne sévère. Au moment de la contraction cardiaque, la régurgitation du sang contenu dans le ventricule droit vers l’oreillette droite se traduit par un pic anormal (flèche rouge).

 

Epanchement péricardique
Le Berger allemand présente un risque relatif d’épanchement péricardique par rapport à la population canine générale augmenté (2,3). L’hémangiosarcome de l’oreillette droite est une cause fréquente d’épanchement péricardique et le Berger allemand y est prédisposé (voir rubrique cancérologie ci-dessus). (Sisson 2002)

Hernie péricardo-diaphragmatique
Chez le Berger allemand, c’est une malformation peu fréquente dans sa forme congénitale. (Matic 1988)

Persistance de la veine cave crâniale gauche
Chez le Berger allemand, cette malformation congénitale est assez commune mais sans conséquence, sauf en cas de chirurgie thoracique. (Buchanan 1963)

Persistance du canal artériel
Chez le Berger allemand, cette malformation cardiaque n’est pas très courante (dans une étude portant sur 204 cas, 8,33 % des chiens atteints sont des Bergers allemands. En Italie, un Odds ratio de 5,2 est rapporté. Les femelles sont prédisposées et l’affection est héréditaire dans cette race. (Darke 1989 ; Goodrich et al. 2007 ; Oliveira et al 2011 )

Persistance du 4ème arc aortique droit
Chez le Berger allemand, l’affection est héréditaire mais le mode de transmission de cette malformation congénitale est inconnu. Le risque relatif par rapport à la population canine générale est de 4,5 et dans une étude portant sur 45 cas, 16 chiens étaient des Bergers allemands. (Buchanan 2004)

 

Jabot oesophagien chez un chien présentant une malformation vasculaire congénitale (persistance du 4ème arc aortique). Une radiographie avec produit de contraste montre l’importante dilatation de l’œsophage en avant du cœur.

 

Sténose aortique
Chez le Berger allemand, le risque relatif pour cette malformation cardiaque congénitale est de 1,8 à 2,6, sans prédisposition de sexe. Une origine héréditaire sur un mode autosomique et dominant ou polygénique est suspectée. (Darke 1989 ; Oliveira et al 2011)

Dermatologie : peau et maladies cutanées

Affection des coussinets
La cause de cette atteinte des coussinets est inconnue. Une relation avec une vasculopathie familiale est possible (Weir JA et al. 1994)

Blépharite chronique ulcérative (ou blépharite dysimmunitaire)
Voir en ophtalmologie

Calcinose circonscrite
Si le Berger allemand présente une prédisposition à cette affection, la maladie reste peu fréquente et touche généralement des chiens de moins de 2 ans, sans prédisposition de sexe. (Scott DW and Buerger RG 1988 . Davidson EB et al.1998)

Canitie
La canitie peut apparaître chez le jeune Berger allemand (Scott, Miller and Griffin 2001)

Cellulite idiopathique du Berger allemand
C’est une infection bactérienne profonde de la peau en rapport avec un dysfonctionnement du système immunitaire. Elle semble avoir une transmission génétique autosomale et récessive. (Wisselink et al.., 1985 ; Wisselink, Bernadina, Willemse, & Noordzij, 1988 ; Valensi, 1991 ; Chabanne et al., 1995 ; Chabanne & Denerolle, 1998 ; Bensignor, 2010)

 

Syndrome furonculose-cellulite du Berger allemand avec d’importantes lésions de la peau au niveau de la cuisse. (photo D Héripret)

 

Démodécie généralisée
Chez le Berger allemand, c’est une affection fréquente qui concerne surtout les jeunes chiens, sans prédisposition de sexe. La prédisposition semble avoir une origine héréditaire.(Nayak et al. 1997))

Dépigmentation de la truffe
Une prédisposition du berger allemand blanc (Berger blanc suisse) au « Dudley nose » est rapportée (Scott, Miller and Griffin 2001).

Dermatite à Malassezia
C’est une maladie de peau fréquente chez le Berger allemand de tout âge, chez qui elle est parfois saisonnière. (Nesbitt 2002)

Dermatite atopique (ou Atopie)
Une prédisposition du Berger allemand est rapportée, surtout pour les chiens nés pendant l’automne ou l’été et les chiens entre 1 et 2 ans. La prédisposition des femelles est controversée. Dans cette race de chien le facteur de risque est estimé à 5 pour 1000. (Nodtvedt et al. 2006)

Dermatite de contact
Dans une étude danoise, 50% des cas concernaient le Berger allemand (alors que la race ne représentait que 16 % de la population générale des chiens avec pedigree), sans prédisposition de sexe ou d’âge. La dermatite de contact vraie semble toutefois rare par rapport à la dermatite de contact par irritation. (Thomsen and Kristensen 1986)

Dermatite de léchage des extrémités (ou granulome de léchage)
Chez le Berger allemand, la dermatite de léchage touche plus les chiens mâles que les femelles. Elle peut survenir à tout âge mais plus souvent après 5 ans (Virga 2004)

Dermatofibrose nodulaire
Chez le Berger allemand, l’analyse des pedigrees touchant les individus affectés, indique que cette maladie est transmise sur un mode autosomique dominant. Des études ont permis de localiser une mutation au niveau de l’exon 7 du gène canin BHD situé sur le chromosome 5 (Lium et Moe 1985 ; Moe et Lium 1997 ; Lingaas et al. 2003)

 

Nodules sur la patte avant d’un chien Berger allemand présentant une dermatofibrose nodulaire

 

Dermatose répondant au Zinc
Chez le Berger allemand, l’affection survient rapidement pendant la croissance des chiots nourris avec une alimentation carencée en zinc. (Scott, Miller and Griffin 2001)

Fistules métatarsiennes
Chez le Berger allemand, c’est une maladie rare qui survient généralement entre 2,5 et 4 ans. Les chiens appartiennent généralement à des lignées d’origine allemande. (Kunkle et al. 1993)

Folliculite pyotraumatique
Les jeunes Bergers allemands sont prédisposés à cette affection également appelée hot spot (Holm, Rest and Seewald 2004).

Lupus érythémateux discoïde
Une prédisposition est rapportée chez le Berger allemand, mais la maladie reste rare et sans prédisposition d’âge ou de sexe. (Werner 1999)

Lymphœdème primaire
Une prédisposition du Berger allemand est rapportée. Les symptômes apparaissent dans les 12 premières semaines de vie et aucune prédisposition liée au sexe n’est signalée. (Scott, Miller and Griffin 2001)

Nodule fibroprurigineux
Une prédisposition du Berger allemand est suspectée, généralement sur des chiens de plus de 8 ans. (Scott, Miller and Griffin 2001)

Onychodystrophie lupoïde symétrique
Chez le berger allemand, l’âge moyen d’apparition se situe entre 3 et 8 ans, sans prédisposition de sexe. (Rosychuk 2002)

Pemphigus érythémateux chez le chien
Une prédisposition du Berger allemand est rapportée, sans prédisposition d’âge ou de sexe. (Scott, Miller and Griffin 2001)

Pododermatite
Une prédisposition des Bergers allemands de tout âge, avec une prédisposition des mâles est rapportée. L’affection touche plus souvent les pattes avant. (Scott, Miller and Griffin 2001)

Pyodermite muco-cutanée
Le Berger allemand (et ses croisements) est considéré comme plus facilement concerné, sans prédisposition d’âge ou de sexe. (Bassett, Burton and Robson 2004)

Séborrhée primaire
Chez le Berger allemand, une transmission héréditaire selon un mode autosomique et récessif est suspectée. Les signes cliniques apparaissent précocément et s’aggravent avec l’âge. (Scott, Miller and Griffin 2001)

Vasculopathie familiale
Chez le Berger allemand, une forme apparaissant précocément est décrite, déclenchée par la vaccination, sans prédisposition de sexe. L’affection est héréditaire selon un mode autosomique et dominant. (Weir JA et al. 1994)

 

Vasculopathie familiale du chien, ici chez un Jack Russel terrier (photo D. Héripret)

 

Endocrinologie : Hormones et maladies endocriniennes

Hypercorticisme ou maladie de Cushing
Une étude rapporte une prédisposition du Berger allemand. (Feldman and Nelson 1996)

Hypoparathyroïdie primaire
C’est une maladie rare et certains auteurs considèrent le Berger allemand comme une race à risque (Bruyette and Feldman 1988, Feldman and Nelson 1996 ; Russell et al. 2006).

Insulinome
(voir cancérologie)

Nanisme hypophysaire congénital (ou hyposomatotropisme congénital)
Le Berger allemand est une race prédisposée mais cette affection reste rare. On suspecte une transmission héréditaire sur un mode autosomique et récessif. Le retard de croissance est manifeste dès l’âge de 2-3 mois. (Feldman and Nelson 1996 ; Kooistra et al. 2000 ; Voorbij A.M.W.Y. and Kooistra H.S. 2009)

 

Chiot berger allemand atteint de nanisme hypophysaire congénital.

 

Gastro-Entérologie : maladies digestives, intestin, estomac, foie, pancréas, …

Entérite, colite et entérocolite lymphoplasmocytaire
Le berger allemand est une race considérée comme prédisposée. L’affection est souvent associée à un syndrome de prolifération bactérienne intestinale et un déficit en certaines immunoglobulines. (Batt and Hall 1989 ; Sargan 2004)

Fistules périanales (furonculose anale)
Le Berger allemand et les bergers croisés sont prédisposés, avec une suspicion de transmission héréditaire. L’affection touche plutôt les chiens d’age moyen ou les vieux chiens. (Houlton 1980 ; Kennedy et al. 2008)

 

Fistules périanales chez un chien Berger allemand (furonculose anale)

 

Gastroentérite éosinophilique, entérite éosinophilique et entérocolite éosinophilique
Le berger allemand de moins de 5 ans est considéré comme présentant une prédisposition. (Guilford and Strombeck 1996)

Insuffisance pancréatique exocrine
Le Berger allemand est une race considérée comme prédisposée et une origine héréditaire selon un mode autosomique et récessif est suspectée. Les manifestations apparaissent généralement vers l’âge de 36 mois. (Wiberg, Saari and Westermarck 1999 ; Moeller et al. 2002 ; Batchelor et al. 2007)

Intussuception gastro-œsophagienne
Le Berger allemand est une race prédisposée à cette affection qui reste rare et survient généralement sur un chiot de moins de 3 mois, plus souvent un mâle. (Roach and Hecht 2007)

Megaœsophage
Le Berger allemand est une race prédisposée au mégaœsophage acquis et au mégaoesophage congénital. (Gaynor, Shofer and Washabau 1997 ; Washabau 2001 ; Dupla 2002)

 

Radiographie du thorax d’un chien atteint d’un megaœsophage. Les flèches montrent le bord dorsal de l’œsophage dilaté.

 

Syndrome de prolifération bactérienne de l’intestin grêle
Le Berger allemand est une race prédisposée. Le syndrome de prolifération bactérienne pourrait être associé à une carence en certaines immunoglobulines (IgA). (Batt et al. 1991 ; German et al. 2000)

Syndrome dilatation torsion d’estomac
Le Berger allemand est considéré par certains auteurs comme une race à risque (Sargan 2004)

Volvulus intestinal (ou volvulus mésentérique)
Le berger allemand est considéré comme une race prédisposée. Le risque semble majoré sur les chiens présentant une affection diestive ou pancréatique chronique. (Cairo et al 1999)

Hématologie et système immunitaire : maladies du sang, globules rouges, …

Déficit sélectif en immunoglobuline A (IgA)
Chez le Berger allemand, il semble que l’affection soit souvent asymptomatique mais favoriserait sa prédisposition à diverses affections, notamment digestives. (Giger 2003)

Hémophilie de type A
Une déficience héréditaire modérée en facteur VIII, sous forme familiale, est rapportée chez le Berger allemand. (Brooks 1999)

Hémophilie de type B
Une prédisposition avec une forme parfois sévère est rapportée chez le Berger allemand. Une transmission  héréditaire liée au sexe est avancée. (Dodds 2005)

Lupus érythémateux systémique (ou disséminé)
Une prédisposition du Berger allemand, en particulier des mâles, est rapportée. l’âge moyen d’apparition est de 5 ans. (Fournel et al. 1992)

 

Lupus érythémateux disséminé chez un chien. Il présente ici une atteinte articulaire (polyarthrite) se manifestant par un gonflement de plusieurs articulations

 

Maladie de von Willebrand
Chez le Berger allemand, une origine héréditaire selon un mode autosomal et récessif est suspectée. (Hohenhaus 2008)

Maladies infectieuses : bactéries et virus

Cryptococcose
Le Berger allemand est considéré comme une race prédisposée, en particulier les chiens de moins de 4 ans, vivant à l’extérieur et exposés aux fientes d’oiseaux. (O’Brien et al. 2004)

Parvovirose
Le Berger allemand est une race considérée à risque, en particulier entre 6 semaines et 6 mois. (Houston, Ribble and Head 1996 ; McCaw and Hoskins 2006)

Néphrologie-urologie : maladies urinaires, reins, vessie, …

Cystadénocarcinome rénal
Voir en cancérologie

Calculs de la vessie (urolithiase, lithiase urinaire vésicale)
Chez le Berger allemand, une prédisposition aux calculs de silice est rapportée dans une étude avec une prédisposition des mâles et un âge moyen de 5,8 ans. (Osborne, Hammer and Klausner 1981 ; Osborne and Finco 1995 ; Aldrich et al 1997 ; Osborne et al. 1999)

Neurologie : maladies nerveuses, cerveau et nerfs

Epilepsie idiopathique (épilepsie essentielle)
Chez le Berger allemand, c’est affection héréditaire assez courante qui apparaît entre 6 mois et 6 ans. (Cunningham and Farnbach 1988)

Hernie discale
Une prédisposition du Berger allemand aux maladies discales thoraco-lombaires est rapportée. L’affection est assez courante, survenant entre 7 et 9 ans. (Fluehmann, Doherr and Jaggy 2006)

Myélopathie dégénérative
Chez le Berger allemand, la myélopathie dégénérative est courante. Elle survient sur des chiens de plus de 5 ans. Il existe un test de dépistage génétique pour cette race. (Clemmons 1992)

Neuropathie à axones géants
C’est une maladie rare, décrite à ce jour uniquement chez le Berger allemand. Elle est héréditaire selon un mode autosomique et récessif et touche les chiens de 14 à 16 mois. (Cuddon 2002)

Sténose lombosacrée dégénérative
Chez le Berger allemand, c’est une affection qui apparaît avec l’âge et la surcharge pondérale. (Suwankong et al 2008)

Surdité congénitale
Actuellement, la prévalence n’est pas connue chez le Berger allemand mais une origine héréditaire est suspectée. (Strain 2004)

Syndrome vestibulaire
Chez le Berger allemand, c’est une affection rare. Les signes cliniques apparaissent avant 3 mois. (Bagley 2005)

Ophtalmologie : maladies des yeux, paupières, …

Blépharite chronique ulcérative (ou blépharite dysimmunitaire)
Le berger allemand présente une prédisposition, avec une localisation généralement au niveau du canthus médial. (Scott, Miller and Griffin 2001)

 

Chien de race Berger allemand présentant une blépharite chronique ulcérative

 

Cataracte
Chez le Berger allemand, plusieurs forme de cataracte sont décrites. Il existe une forme congénitale (capsulaire antérieure le plus souvent), généralement non évolutive, rare et héréditaire selon un mode autosomique et dominant. Une forme juvénile apparaissant entre 8 et 12 semaines est également décrite. Elle reste stable après l’âge de 2 ans. Enfin, la forme la plus fréquente est une forme nucléaire qui touche les chiens de 5 ans et plus. Elle est peu invalidante. (Barnett 1986 ; Rubin 1989 ; Chaudieu et Chahory 2013)

Dysplasie rétinienne
Chez le Berger allemand, il existe une variété de dysplasie rétinienne multifocale se manifestant sous différentes formes. Certaines ne sont présentes qu’après l’âge de 10 semaines et d’autres peuvent être associées à diverses anomalies oculaires. Une transmission sur un mode autosomique et récessif est suspectée. (ACVO Genetics Committe 2007 ; Chaudieu et Chahory 2013)

Dystrophie cornéenne
Chez le Berger allemand, il s’agit généralement d’une forme stromale lipidique sur des animaux de 1 à 6 ans. Elle peut être associée à un pannus. (Rubin 1989 ; ACVO Committee 2007)

Eversion du cartilage nictitant
Chez le Berger allemand, une forme héréditaire selon un mode autosomique et récessif est suspectée. L’affection survient le jeune chien. (Rubin 1989 : Chaudieu et Chahory 2013)

Infiltration lymphoplasmocytaire de la membrane nictitante du chien
Chez le Berger allemand, une prédisposition est rapportée, à partir de 3 ans. L’affection peut être associée à une kératite superficielle chronique (KCS). (Barnett 1978 ; Rubin 1989 ; Chaudieu et Chahory 2013)

Kératite superficielle chronique (KSC ou pannus)
Une prédisposition du Berger allemand est rapportée avec une suspicion de transmission héréditaire selon un mode autosomique, récessif et à expressivité variable. L’âge moyen d’apparition est de 1 à 6 ans. Lorsqu’elle survient chez des chiens plus jeunes, l’évolution est généralement plus rapide et plus grave. La prévalence et la gravité augmentent avec l’altitude. (Stanlet 1988 ; Rubin 1989 ; Chavkin et al. 1994 ; Gionfriddo and Powell 2005 ; ACVO Genetics Committee 2007)

 

Lésions typiques de kératite superficielle chronique du Berger (pannus) atteignant l’ensemble des quadrants ventraux de la cornée qui apparaît partiellement pigmentée en noir, granuleuse, rosée et infiltrée de vaisseaux superficiels : c’est le « pannus ».

 

Mélanome épibulbaire (ou mélanome limbique)
Le Berger allemand est considéré comme une race prédisposée au mélanome épibubaire (ou mélanome limbique). Il peut atteindre deux types de populations : des chiens de 8 à 11 ans chez qui la lésion est alors peu évolutive, ou des chiens de 2 à 4 ans. Dans cette dernière population, la tumeur a un potentiel de croissance élevé et nécessite un traitement chirurgical. Le mélanome épibulbaire est plus fréquent sur les chiens à robe très pigmentée. (Donaldson et al 2006 ; Gelatt 2007 ; Chaudieu et Chahory 2013)

Micropapille
Cette anomalie congénitale est décrite occasionnellement chez le Berger allemand, souvent de façon unilatérale et sans dommage pour la vision (Rubin 1989 : Chaudieu et Chahory 2013)

Orthopédie – Appareil locomoteur : maladies des os, des articulations et du squelette, maladies des muscles

Contracture du muscle gracile (droit interne)
C’est une affection rare chez le Berger allemand qui touche les chiens sportifs et athlétiques, généralement entre 3 et 7 ans. (Lewis et al. 1997)

Discospondylite (ou spondylodiscite)
C’est une affection peu fréquente. Néanmoins, une prédisposition du Berger allemand est rapportée, avec un Odds ratio de 2,6 par rapport aux chiens de races croisées. La discospondylite (ou spondylodiscite), touche plutôt les chiens d’âge jeune ou moyen et les mâles sont deux fois plus atteints que les femelles. (Burkert et al. 2005)

 

Scanner de la région lombo-sacrée d’un chien atteint de discospondylite (spondylodiscite). L’espace intervertébral entre L7 et S1 est collabé, une prolifération osseuse ventrale est présente.

 

Dysplasie de la hanche
Chez le Berger allemand, l’affection est fréquente, avec une prédisposition des mâles castrés. Le Odds ratio par rapport aux chiens de race commune est de 3,61 (Witsberger et al. 2008). En france, chez le Berger allemand, la prévalence est de 22,1%. (Genevois 2008)

Dysplasie du coude
Chez le Berger allemand, c’est une cause fréquente de boiterie de la patte avant du jeune chien. Dans cette race, l’origine est génétique. Les formes les plus communes sont les plus atteintes et la fragmentation du processus coronoïde médial (Odds ratio de 43,7) et la non union du processus anconé (Odds ratio de 8,2). (LaFond, Breur and Austin 2002 ; Schulz 2002)

Glycogénose de type IIIa (maladie de Cori)
Chez le Berger allemand, c’est une maladie rare qui s’exprime précocement, à partir de 2 mois, avec une prédisposition des femelles. (Gregory et al. 2007)

Myopathie fibrosante du semi-tendineux
Le Berger allemand est considéré comme une race prédisposée à cette maladie rare qui touche généralement des chiens entre 2 et 7 ans. (Taylor and Tangner 2007)

Myosite des muscles masticateurs
La myosite des muscles masticateurs, également appelée myosite éosinophilique, est relativement fréquente chez le Berger allemand. (Podell 2002)

Ostéochondrose de l’épaule
Chez le Berger allemand, l’ostéochondrose de l’épaule est fréquente avec un Odds ratio par rapport aux races croisées de 2,1. On note une prédisposition des mâles. L’âge moyen d’apparition est de 4-7 mois, parfois plus tard. (LaFond, Breur et Austin 2002)

Ostéochondrose du grasset
Chez le Berger allemand, l’ostéochondrose du grasset est fréquente avec un Odds ratio par rapport aux races croisées de 17,2. On note une prédisposition des mâles. L’âge moyen d’apparition est de 5-12 mois, parfois plus tôt. (LaFond, Breur et Austin 2002)

Ostéodystrophie hypertrophique (ou ostéopathie métaphysaire)
Chez le Berger allemand, cette maladie de l’os touche les jeunes chiens (2 à 6 mois), avec une possible prédisposition des mâles. Par rapport à une population de chiens de races croisées, le Odds ratio pour le Berger allemand est de 9,6. (Nieves 2002 ; LaFond, Breur and Austin 2002)

 

Ostéodystrophie hypertrophique (ou ostéopathie métaphysaire) chez un chien. Sur la radiographie, le périoste présente une réaction en manchon sur la métaphyse distale de l’ulna très anormale (flèche). Le chien présentait : boiterie, douleur, fièvre et gonflement articulaire.

 

Panostéite éosinophilique ou énostose
Chez le Berger allemand, l’affection est commune et les jeunes mâles sont plus touchés. Par rapport aux races croisées, le Odds ratio chez le Berger allemand est de 13,46. (Koper and Habil 1988 ; LaFond, Breur and Austin 2002)

Polyarthrite canine idiopathique
Dans certaines études, le Berger allemand est considéré comme une race prédisposée, plus souvent vers l’âge de 1 à 3 ans (Clements et al 2004).

Spondylarthrose (ou spondylopathie) déformante
Chez le Berger allemand, l’affection est fréquente et souvent bien supportée. Elle peut être associée à une maladie des disques intervertébraux. (Levine et al. 2006)

Vertèbre lombo-sacrée transitionnelle chez le chien
Chez le Berger allemand, une origine héréditaire est suspectée. (Damur-Djuric et al 2006)

Réactions médicamenteuses

Toxicité médicamenteuse liée au gène MDR1 ou hypersensibilité aux avermectines (ivermectine)
Chez le Berger allemand blanc (Berger blanc suisse) une mutation du gène MDR1 est décrite. Diverses molécules comme les avermectines (ivermectine), milbémycines, … peuvent être responsables de graves intoxications. On estime qu’environ 25% des Bergers blancs suisses présentent un rsique modéré et 1% un risque fort. (Dowling 2006)

Reproduction : maladie de l’utérus et des ovaires, testicules et prostate

Cryptorchidie, monorchidie ou ectopie testiculaire
Le Berger allemand est considéré comme prédisposé à la cryptorchidie congénitale, probablement héréditaire selon un mode autosomal et récessif. (Romagnoli 1991 ; Yates et al. 2003)

Tumeur testiculaire
(voir au chapître cancérologie)

Le standard du Berger allemand

Tête :
La tête du Berger Allemand est cunéiforme, bien proportionnée, sans être lourde ni trop allongée. La longueur du crâne équivaut à celle du chanfrein. Le stop n’est pas trop prononcé, le museau est en forme de coin. Son chanfrein est rectiligne. La denture est robuste.

Yeux :
Les yeux du Berger Allemand sont en amande, un peu obliques, non proéminents, aussi foncés que possible et vifs.

Oreilles :
C’est un chien aux oreilles dressées, de grandeur moyenne, portées bien droites, symétriques, le pavillon tourné vers l’avant et terminées en pointe.

Corps :
Son corps est de taille moyenne, légèrement plus long que haut, de construction solide, musclé avec une ossature sèche. Le cou du Berger Allemand est robuste, sans fanon. Ce chien possède une poitrine profonde, un dos musclé très légèrement incliné vers l’arrière, un rein large fortement développé, une croupe longue un peu oblique.

Membres :
Les membres antérieurs du chien sont droits, parallèles, secs. Les membres postérieurs légèrement inclinés vers l’arrière. Pieds aux doigts serrés.

Queue :
La queue du Berger Allemand est portée tombante en décrivant une légère courbe. Elle est touffue et atteint au moins le jarret.

Poil :
Poil double avec sous poil. Poil de couverture dense, droit, rude, couché, court sur la tête, la face antérieure des membres et les pieds. Un peu plus long et plus fourni sur le cou, il s’allonge en face postérieure des membres, formant des culottes. En janvier 2011, la variété à poil long a été reconnue.

Robe :
Le Berger Allemand possède une robe noire avec des marques brun rouge, brunes ou jaunes jusqu'à gris clair. Elle peut être noire et grise uniforme, le gris étant charbonné (ombré). Manteau et masque noirs. De petites taches blanches discrètes sur le poitrail sont tolérées, le sous-poil est d’un gris léger.

Taille :
De 60 à 65 cm pour le mâle
De 55 à 60 cm pour la femelle

Poids :
Mâle de 30 à 40 kg
Femelle de 22 à 32 kg

 

Connaître le Berger allemand

Autres noms du Berger Allemand
Deutscher Shäferhund, Berger d’Alsace, Chien-Loup, Loup d’Alsace, German Sheperd Dog (GSD)

Pays d’origine du Berger Allemand
Allemagne

Utilisation du Berger Allemand
Chien de travail, chien de troupeau, de guerre, de pistage, de sauvetage, de défense, chien guide d’aveugle,  mais aussi chien de compagnie fidèle et affectueux.

Caractère et aptitude du Berger Allemand
C’est un chien pondéré, bien équilibré, sûr de lui, vigilant docile, courageux. Le Berger Allemand possède un caractère bien trempé et l’instinct de combat. Il est obéissant et fidèle. Il possède un excellent odorat. Le Berger Allemand est un chien vif, gai, loyal, qui possède de réelles aptitudes à l’éducation et ne demande qu’à obéir.

Conseils d’éducation et de vie du Berger Allemand
La qualité de l’éducation conditionnera le comportement futur du Berger Allemand. C’est un chien sportif qui a besoin d’espace et d’exercice, mais qui vit très bien en ville et en appartement s’il peut bénéficier de promenades quotidiennes. Il supporte mal la solitude et n’aime pas rester enfermé à longueur de journée. Son entretien consiste en un brossage deux fois par semaine.
Dans une portée, ne pas choisir le chiot paraissant surexcité ou peureux car il risque de devenir agressif si son éducation n’est pas correctement effectuée.

 

Durée de vie du Berger Allemand
Moyenne: 10 ans
Durée maximale : 14 à 15 ans

Histoire de la race du Berger Allemand
C’est à la fin du XIXème siècle qu’une sélection méthodique a été réalisée, notamment par le capitaine Von Stephanitz, à partir des chiens de berger du centre et du sud de l’Allemagne, avec comme objectif la création d’un chien d’utilité hautement qualifié. Un apport de sang du Berger écossais a également été pratiqué. Le Berger Allemand est apparu pour la première fois à l’Exposition de Hanovre de 1892. Le Club allemand, créé en 1899, est devenu le club de la race le plus important du monde. Dès la Première Guerre mondiale, le Berger Allemand affiche ses talents : détecter les gaz de combat, qualité de sentinelle, auxiliaire secouriste. Devenu l’archétype du chien d’utilité, grâce à son esthétique et son adaptabilité, le Berger Allemand est devenu le numéro 1 de la cynophilie mondiale.

 
 
CNIL | Informations Légales | Contacts | Plan du site | Offres d'emploi | © Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis